pirates 4 (1)

 

Pirates des Caraïbes: La fontaine de Jouvence

2 coeurs

 


Ca faisait longtemps que j'attendais d'aller voir la suite des aventures de Jack Sparrow au cinéma et quelle ne fut pas ma déception!! En même temps, c'était prévisible. Rares sont les sagas contenant autant de films qui restent toujours aussi palpitantes à chaque fois. J'ai toujours trouvé que le premier film était le meilleur de tous et ce dernier opus n'aura fait que confirmer un peu plus cette conviction. Je trouve que ce 4ème film vise une audience un peu plus jeune et, pour la première fois, je trouve qu'on sent vraiment l'ombre de Disney planer au-dessus de l'histoire. Tout est bien qui finit bien avec des dénouements plus que discutables et prévisibles. Le personnage d'Angelica de Penelope Cruz n'apportait pas grand chose à l'histoire et servait globalement a nous agiter son profond décolleté sous le nez. Je ne m'étendrais même pas sur Barbossa qui était ridicule en corsaire distingué aux ongles crados. J'ai par contre beaucoup aimé le Barbe Noire campé par Ian McShane qui a réussi à rendre le personnage énigmatique et inquiétant et la première apparition des sirènes était captivante. Cela ne  rattrape malheureusement pas la grosse déception que m'inspire la fontaine de Jouvence qui se résume à un ridicule portail d'eau censé ouvrir sur un autre monde! Même Jack Sparrow est décevant avec des répliques molles et des situations redondantes, on arrive vraiment à la fin de l'innovation dans la saga. Les décors sont par contre toujours aussi magnifiques et salivants mais je me demande si la BO a souffert de réductions de budget avec le thème de la saga revenu une bonne demi-douzaine de fois sur 2h30 de film! En gros, je ne vous le conseillerais pas au cinéma mais pourquoi pas en DVD ou a télécharger. C'est ce que je ferais pour la suite en tout cas.

 

prodigies 1

 


The Prodigies

2 coeurs

 


Je n'attendais pas ce film avec une véritable impatience mais la bande-annonce m'avait tout de même donné envie. L'histoire d'une bande d'ados dotés d'une intelligence supérieure capables de prendre possession de tout être vivant a eu le don de me mettre l'eau à la bouche. De prime abord, le film m'a paru bien ficellé, visuellement impressionnant et captivant. J'ai beaucoup accroché avec la première partie du film qui voit Jimbo rencontrer et former 5 prodiges, à la vie pas rose du tout, à la maîtrise de leurs pouvoirs. La scène du viol qui déclenche la colère du petit gang était impressionante, visuellement époustouflante, dérangeante et incroyablement bien réalisée. Après ça, le désir de vengeance prime et c'est là que l'histoire perd de son attrait. Je trouve le scénario un peu trop peu crédible et je n'ai toujours pas digéré le coup de l'arme nucléaire. En voulant aller dans la surenchère, le résultat peut parfois se révéler hasardeux et ridicule. J'aurai aimé que les choses prennent une autre direction et je trouve dommage de ne pas en savoir plus sur les pouvoirs des ados finalement. Le film contient aussi une certaine part de violence parfois difficile à soutenir mais malgré tout, le sang est très peu présent. C'est un film que je conseillerais pour le cinéma pour son côté visuel mais qui ne restera pas vraiment dans les annales je pense.

 

the roommate

 


The Roommate

1 coeur

 


Je n'attendais vraiment pas grand chose de ce film mais j'avais tout de même envie de voir ce que pouvait donner Leighton Meester en colocataire psychopathe. Je ne pourrais pas dire que j'ai été déçue mais il est clair que le film ne casse pas 3 pattes à un canard. Le scénario est prévisible et peu subtile mais on passe au moins un assez bon moment. Leighton Meester se révèle être plutôt convaincante en psychopathe et elle forme un duo intéressant avec la si jolie et fragile Minka Kelly. Je pensais que l'histoire jouerait un peu plus sur leur ressemblance physique qui est assez impressionante. Je voyais Rebecca aller un peu plus loin dans le mimétisme face à Sarah, que nenni. Elle se contente d'éloigner ou blesser tous ceux qui pourraient lui faire du mal. J'ai été frappée de voir toute la flopée de jeunes acteurs en vogue que l'on retrouve actuellement dans les séries de la CW, à tel point que je me demande si les dirigeants de la chaîne n'avait pas filé quelque dollars pour le film. On a eu droit à Leighton Meester (Gossip Girl) bien sûr, Katerina Graham (Vampire Diaries), Aly Michalka (Hellcats), Danneel Harris (One Tree Hill), Matt Lanter (90210) et enfin Nina Dobrev (Vampire Diaries) scandaleusement créditée au générique initial pour en tout une apparition de 30 secondes chrono! Il est clair que la cible reste les 15-18 ans et qu'on ne peut donc pas espérer avoir un film révolutionnaire.