1x04 2

Arrow

[1x03]- Lone gunmen & [1x04]- An innocent man

3 coeurs


Ce n'est pas secret qu'Arrow n'est pas un chef d'oeuvre mais je m'amuse toujours autant en visionnant les épisodes et, l'air de rien, les intrigues lancées ont un potentiel très intéressant. Je commencerais par l'intrigue autour du fameux yacht qui a failli causer la perte d'Oliver. J'aimais bien dans un sens l'idée que la propre mère d'Oliver soit à l'origine du sabotage du bateau afin de, très certainement, se débarasser de son mari. Malgré ce côté soapesque, cette intrigue me plaisait au départ mais la direction prise dans ces deux derniers épisodes me laisse un peu plus sceptique. Dans la même veine que Revenge, l'idée d'une organisation secrète et influente se profile alors que Moira rencontre cet homme mystérieux dans une limousine aux vitres teintées. C'est terriblement cliché et j'ai peur que cette histoire de vaste complot éclate comme un pétard mouillé. Ce genre d'intrigue doit absolument être ficellé d'une main de maître pour rester divertissante et crédible, dans une certaine mesure, et j'ai du mal à imaginer une telle minutie ici mais je ne demande qu'à être surprise. Je me réjouis par contre que les choses avancent assez rapidement puisque Walter ne met pas bien longtemps à découvrir le pot-aux-roses alors qu'il se met à fouiner dans les finances de son entreprise. Sa découverte, aussi improbable soit-elle, a le mérite de relancer l'intrigue devenue bancale alors que l'on se demande pourquoi la carcasse du bateau a été conservée. A côté de ça, je dois dire que mon intérêt pour les aventures d'Oliver à proprement parlé commence à s'essoufler. Je regrette une construction narrative redondante alors qu'on a systématiquement droit à la croix sur le petit cahier (encore comme Revenge) et cette voix off me court déjà sur le haricot. Malgré tout, les scènes d'action restent tout de même efficace et j'aime beaucoup le côté sombre d'Oliver qui est loin du cliché du super héros lisse et sans défauts. Il a une grande part de violence en lui qu'il laisse s'exprimer allègrement alors que Laurel est en danger et j'ai très envie de creuser un peu plus de ce côté-là. J'aimerais en savoir plus sur son séjour sur l'île et surtout de quelle façon il a été formé par cet archer qui lui a clairement inspiré son costume. Ce serait bien que ce soit mieux creusé que cette histoire ridicule d'oiseau qui m'a profondément ennuyée. J'ai été très surprise de voir Oliver avouer son secret aussi rapidement à David et surtout, lui demander de l'aide. Je ne le voyais vraiment pas se confier aussi rapidement et il semble que le timing soit parfait alors qu'il se retrouve dans se sales draps quand le père de Laurel l'arrête. Je ne voyais pas non plus Oliver aussi peu précautionneux et se faire avoir par une bête caméra de surveillance est très décevant mais a au moins le mérite de bousculer nos certitudes en nous laissant pas mal de questions. Comment va-t-il s'en sortir? Est-ce que cela signifie la fin de l'Archer? Comment va réagir son entourage? 

1x04 1

Enfin, l'histoire d'amour entre Laurel et Oliver, bien que classique, a su gagner ma sympathie. Il est intéressant de les voir se tourner autour et se séduire subtilement sans jamais tomber dans le mielleux, du moins pour le moment. Voir Laurel craquer pour l'Archer était prévisible mais laisse supposer pas mal de choses et j'aimerais qu'on aille plus loin dans cette direction, même si l'arrestation d'Oliver risque de tout faire capoter. Voir Laurel sauver la peau d'Oliver et Tommy grâce à deux trois coups de pieds bien placés était une belle surprise et casse cette image de demoiselle en détresse qui m'irrite viscéralement. Je préfère voir ce personnage de femme forte, têtue et indépendante qu'une guimauve qui n'est bonne qu'à appeler à l'aide. La présence de Tommy dans l'équation ne m'inspire rien de particulier alors que ce personnage est habitué à jouer les wingman mais ses sentiments pour Laurel pourraient bien compliquer l'affaire, du moins c'est ce que j'espère. Du bon donc, dans ces 2 derniers épisodes, mais pas du parfait non plus. Malgré tout je reste confiante et assez accrochée.