the carrie diaries 4

The Carrie Diaries

[1x01]- Pilot & [1x02]- Lie with me

1 coeur

"If you need anything : a shoulder to cry on, some fashion tips, maybe even a wand of mascara, I’m here for you”- Donna


C'est plus par curiosté que par envie que j'ai visionné le pilot de ce remake grossièrement déguisé du succès planétaire Sex & The City. Ce qui n'a très certainement pas aidé, c'est le fait que je ne regardais pas la série originale ce qui fait que l'aspect nostalgie n'a absolument pas fonctionné pour moi et j'ai dû passer à côté d'une tonne de références, c'est bien dommage. Alors concrètement, je ne dirai pas que TCD est une mauvaise série, dans le genre il existe bien pire, mais c'est tout simplement pas une série pour moi. Avec le temps, je vieillis, je mûris et je dois dire que les histoires de lycéenne tourmentée me passent totalement au-dessus maintenant. On retrouve tous les ingrédients classiques du teen drama basique: le beau garçon inaccessible, la rivale qui tourne autour du beau garçon et la bande d'amis indestructible dont l'un découvre son homosexualité. Aucune surprise, aucune intrigue originale à tel point que je me suis globalement ennuyée ferme en visionnant ces deux épisodes. Je trouve un peu plus intéressant l'idée d'exploiter la question du deuil alors que la mère de Carrie vient de mourir et je dois dire qu'à ce titre, des scènes plutôt émouvantes nous ont été offertes. Voir le père de Carrie avoir du mal à renoncer à son épouse était très touchant et pourrait constituer un fil rouge intéressant par la suite, à supposer qu'il soit exploité dans un autre registre que le mielleux déjà vu. Le stage de Carrie à New York me fait beaucoup trop penser à Jane by design (qui s'est certainement inspiré des livres de Carrie Diarries) qui était un beau fiasco et on retrouve malheureusement les mêmes codes et les mêmes types de situation ici. Le choix entre le garçon et le travail et les mensonges à répétition pour pénétrer ce monde mystérieux de la haute couture. Boring! Le deuxième épisode a achevé de me faire fuir avec cette morale récurrente et grossièrement subliminale: le mensonge c'est mal. J'ai parfois eu l'impression de regarder un épisode de 7 à la maison avec toutes ces leçons de morale disséminées ça et là alors que Carrie se retrouve régulièrement face à la tentation du mensonge facile et si c'est la teinte que prendra le show par la suite ce n'est définitivement pas pour moi! Malgré tous ces défauts et l'ennui chronique qui m'a envahit, je dois dire que miss AnnaSophia Robb incarne la mythique miss Bradshaw avec brio et beaucoup de fraîcheur (même si je n'ai pas vraiment de point de comparaison). Elle arrive à être crédible la plupart du temps et c'est déjà pas mal pour une si jeune actrice. J'aime bien aussi le côté kitsch du show qui se déroule dans les années 80 mais, bien évidemment c'est loin d'être suffisant et, revers de médailles, les tenues fluo et les coiffures extravagantes ne me font absolument pas rêver!! Je passe!

the carrie diaries 1x02 1


-oO° Music °Oo-

"Bette Davis Eyes" de Kim Carnes  | "Blue Monday" de New Order | "Burning down the house" de Talking Heads | "Footloose" de Kenny Loggins | "Girls just wanna have fun" de Greg Laswell | "Girls just wanna have fun" de Cyndi Lauper | "Hold me all night" de Jerry Honigman | "I melt with you" de Modern English | "Jetfighter" de The Three O'Clock | "I just can't get enough" de Depeche Mode | "Let the music play" de Shannon | "Material girl" de The Bird and The Bee | "Temptation" de Cobra Verde | "The way you love me" de Jerry Honigman | "White horse" de Laid Back | "And she was" de Talking Heads | "Blister in the sun" de Violent Femmes | "Dancing with myself" de Billy Idol | "Girls on film" de Duran Duran | "The love boat theme" de Jack Jones | "Our house" de Madness | "She turns to flowers" de The Salvation Army