promo

The Following

[1x01]- Pilot à [1x07]- Let me go

4 coeurs

"I can handle dead people. You kill a dog and I go crazy"- Weston


Je vous présente mon premier coup de coeur de cette année 2013. La plupart du temps, mes coups de coeur sont des séries que je n'attendais pas ou peu et qui ont su me surprendre et me transporter dans des scénarios excellents à l'image de Last Resort ou encore The Vampire Diaries. C'est à nouveau le cas avec The Following dont le pitch d'un serial killer qui crée une secte centrée sur lui grâce à internet ne me disait vraiment rien de bon. Ce fut finalement une très belle surprise pour ce show qui, malgré quelque incohérences et facilités par-ci par-là réussi à me surprendre avec très grand plaisir. Les personnages, d'abord, sont remarquablement bien écrits et plutôt ancrés dans la réalité vu les circonstances. La rivalité entre Ryan, agent du FBI, et Joe, serial killer, est la clé de tout et joue un rôle primordial dans la trame de fond de chaque épisode. Joe s'amuse avec un sadisme exacerbé à faire souffrir Ryan de quelque manières que ce soit en lui faisant jouer le premier rôle de son scénario délirant à la moindre occasion. Il le teste sans relâche et le confronte de nombreuses fois à la mort d'innocents et à des choix difficiles histoire de façonner la rage de Ryan à sa guise pour atteindre son paroxysme lors du season finale, certainement. La folie de Joe trouve sa puissance dans sa minutie et sa capacité à anticiper la plupart des coups de ses adversaires lui donnant la plupart du temps un avantage parfois agaçant. Cette idée de secte constituée de serial killer débutants qui n'hésitent pas à tuer au nom de leur admiration pour Joe est finalement très bonne et ajoute une dimension très malsaine à l'histoire globale. Ca nous oblige à nous méfier de tout le monde tout le temps alors que les disciples de Joe se fondent dans la masse et jouent chacun aveuglément le rôle méthodique que leur maître a bien voulu leur donner. Ils entrent ainsi dans la peau de policiers, gardiens de prison, babysitter dans le but d'approcher et surveiller les personnes les plus importantes dans le vie de Joe. La storyline autour de l'enlèvement de Joey, le fils de Joe, a pour le moment parfaitement remplie ses fonctions et nous a offert de très beaux rebondissements tels que les évènements à la ferme par exemple. Pas de super héros, pas d'évènements rocambolesques mais un scénario très bien mené qui a su me surprendre jusqu'à la fin, un pur régal. Les dernières scènes de l'épisode 7 annoncent une nouvelle étape dans les plans machiavéliques de Joe alors qu'il se retrouve libre et entouré de ses disciples. Il est très difficile d'imaginer la suite des évènements mais j'ai encore et toujours hâte de voir quelle sera la suite!

 

1x06 1

Pour contrebalancer ce si charismatique guru psychopathe, il y a Ryan, incarné par l'excellent Kevin Bacon. Cet ancien agent du FBI profondément marqué par sa première rencontre avec Joe va devoir reprendre du service pour boucler une bonne fois pour toutes le psychopathe. Bien que peu original, cet anti-héros impulsif s'avère être d'une complexité et d'une épaisseur très intéressantes. Il a vécu énormément de drames dans sa vie qui l'ont profondément traumatisé et il semble que ce ne soit pas près de s'arrêter. Son histoire d'amour avec Claire, l'ex-femme de Joe, vient un peu plus compliquer le schmilblick pour donner un joyeux bordel, mais un bordel comme on les aime. Son impuissance récurrente face aux coups tordus de Joe laissera donc une marque plus importante alors qu'il est incapable de retrouver le fils de Claire et j'aimerais bien le voir, à termes, basculer dans une forme de folie. Ce serait tout à fait compréhensible! Vivement la suite!


-oO° Music °Oo-

"Sweet dreams" de Marilyn Manson | "Chance (in the house of flies" de Deftones | "Angel" de Sepultura | "Believe it or not" de Joel Scarbury | "The killing moon" de Echo & The Bunnymen | "Cover my face" de Miranda Sex Garden | "Sugar" de Garbage | "Fade into you" de Mazzy Star | "If I had a heart" de Fever Ray