GirlsSeason2

Girls

Saison 2- 10 épisodes

3 coeurs


Cette petite série sans prétention s'était révélée être finalement une excellente surprise l'année dernière, encensée par les téléspectateurs (moi y compris bien sûr!) et la presse américaine et je n'étais pas peu contente de retrouver ces 4 jeunes new yorkaises dont les trop nombreux problèmes existentiels les rendent affreusement attachantes et vraies. Sans grande surprise, c'est toujours un joyeux bordel dans leur existence dont elles ont du mal à définir le but et la ligne directrice, comme c'est très certainement le cas pour beaucoup d'entre nous passé 20 ans. On s'imagine toute sa vie que cette période sera le plus cool de notre vie alors qu'on aura arrêté l'école, goûté aux premiers salaires et tissé des amitiés indéfectibles. Malheureusement parfois, ce fantasme d'enfance ne se réalise pas et laisse place à un énorme point d'interrogation. J'aime que cette série aborde le passage à l'âge adulte de manière aussi authentique et drôle par le biais de ces 4 caractères forts, différents et intéressants. Cette année fut toujours aussi bordélique mais j'ai adoré prendre part à ce voyage toujours un peu plus initiatique et j'attends l'année prochaine avec impatience. 

Hanna: auteur à mi-temps et coeur d'artichaut invétéré

Je n'ai pas véritablement de préférence pour Hanna, qui est très certainement la plus paumée des quatre. Sa quête constante de l'amour véritable l'a amené cette année à faire de rencontres toutes plus loufoques les unes que les autres. Entrecoupées de retours dans les bras du très perturbant et collant Adam, les relations amoureuses d'Hanna ont toutes pour point commun cette jeune fille mal dans sa peau qui finit, d'une manière ou d'une autre, par laisser ses incertitudes et son manque de confiance en elle prendre le pas sur tout le reste. Je pense notamment à cette histoire d'amour improbable avec Joshua, le beau quarantenaire rencontré un peu par hasard et devenu son amant un peu trop rapidement. L'espace d'un épisode entier étalé sur un simple weekend, on a pu voir cette relation passer du meilleur au pire avec une facilité assez déconcertante. L'euphorie des débuts a très vite laissé place à un profond malaise alors qu'Hanna remet en question les véritables sentiments de son homme qui finira par lui demander de quitter son appartement. Bien que plutôt lent et pauvre en véritables évènements ou twists dignes de ce nom, j'ai beaucoup aimé en apprendre un peu plus sur Hanna durant cet épisode qui a, mine de rien, pas mal fait avancer le schmilblick. Je ne sais pas trop quoi penser du retour d'Adam dans son errance sentimentale. Ce couple ne m'a jamais fait frissonner et j'ai trouvé vraiment débile de sa part de foutre en l'air son histoire parfaite avec Shiri Appleby. Ce serait bien que pour une fois, les choses se passent bien et surtout normalement pour ces deux-là qui ont passé plus de temps à se (et me) taper sur les nerfs qu'à être amoureux. Ca ferait du bien à notre éternelle pessimiste dont la vie amoureuse et professionnelle sont assez pathétiques pour le moment. J'ai par ailleurs trouvé dommage la manière dont ses problèmes mentaux ont été abordés comme un cheveu sur la soupe. J'aurais aimé un peu plus de subtilité pour ce sujet rarement traité à la télévision et potentiellement très intéressant si traité de manière intelligente. La saison prochaine peut-être.

Girls-Season-2-Promo-Poster-4-282x420

"I wanna see you every morning, I wanna make you snack every night, eventually I wanna have little brown babies and I wanna watch you die" - Marnie

 

Marnie: la pétage de plomb raisonnable

C'est sans aucun doute le personnage qui m'aura le plus surpris cette année et donc intéressé. Notre jolie mademoiselle parfaite se retrouve du jour au lendemain sans travail et entame malgré elle une succession de mésaventures improbables la forçant à sortir de sa zone de confort. C'était agréable de la voir tenter de nouvelles expériences, vivre au jour le jour sans se soucier de ce que demain pourra amener, le temps que ça a duré. Son fantasme de relation amoureuse avec Jonathan, un artiste torturé, a pris fin de manière assez brutale et gênante malheureusement et j'ai été très déçue de la voir revenir à ses petites habitudes et chercher à se remettre avec ce petit copain autrefois ennuyeux. Sa réussite et son émancipation le rendent soudainement irresistible, peu importe le message que cela véhicule, et Marnie va soudainement se demander si elle a fait le bon choix ce que je trouve très dommage. J'aurai aimé aussi en voir un peu plus sur son nouveau métier d'hôtesse qui pourrait amener, j'en suis sûre, son lot de situations cocasses.

girls-marnie-poster

Jessa et Shoshanna: l'éternelle rebelle et l'attachante naïve

Bien que ces deux personnages fassent aussi parti du casting principal, je trouve qu'elles ont été malheureusement très peu exploitées cette année. Sans grande surprise, le mariage éclair de Jessa a rapidement pris l'eau et c'est bien dommage. J'aurais bien aimé la voir se stabiliser cette année pendant un peu plus que 3 épisodes. C'aurait été un vrai revirement de situation intéressant je pense. J'ai beaucoup aimé en apprendre un peu plus sur son passé, sa famille et les origines, j'imagine, de son comportement si désinvolte et rebelle. J'espère en voir bien plus l'année prochaine. Du côté de Shosh, aussi, pas grand chose de neuf si ce n'est une relation amoureuse légèrement mignonne et des répliques toujours plus drôles les unes que les autres. Sa naïveté fait d'elle une personne très attachante et c'est du coup assez difficile de la voir lutter pour maintenir sa relation avec Ray à flot. Malgré tout, je regrette qu'elle reste l'éternelle sidekick des autres filles sans véritablement d'intrigues lui étant propre. Il serait peut-être bon d'exploiter un peu plus la relation Jessa/Shosh l'année prochaine qui sont, rappelons-le, cousines. Vivement la suite!

girls2-363x540thumbs_Girls-Season-2-Promo-Poster-1_large

"Oh my God! Do you live with me??"- Shoshanna


-oO° Music °Oo-

"Your honor" de Regina Spektor | "Dissolve me" de Alt J | "Sweetie" de Carly Rae Jepsen | "So fast so maybe" de K Flay | "Hot right now" de Amp Live | "Losing you" de Solange | "I'm going down" de Vampire Weekend | "I get ideas" de M. Ward | "Spoiled child" de Stevie R feat Spiro | "Psychotic reaction" de Count Five | "Barely breathing" de Duncan Sheik | "Little white doves" de Dirty Vegas | "Tambourine" de Eve | "I love it" de Icona Pop feat Charli XCX | "Bumpin bumpin" de Kreayshawn | "Everyone's gonna get high" de Grouplove | "Don't leave me" de Regina Spektor | "Frog and mule" de Ben Webster | "Soldier in the army" de Steel Train | "Stay" de Lisa Loeb | "Diaper pin" de Stan Getz | "You said something" de PJ Harvey | "Wonderwall" de Oasis | "No bulbs" de The Fall | "Temperature" de Sean Paul | "Nancy from now on" de Father John Misty | "Sugar boat" de Thee Oh Sees | "Fever dreaming" de No Age | "Kiss kiss kiss" de Yoko Ono feat Peaches | "Fool to cry" de Tegan and Sara | "Laurie did it" de Flamin' Groovies | "It's a beautiful day today" de Moby Grape | "S.E.X." de Nickelback | "Silver lining" de Rilo Kiney | "How am I different" de Aimee Mann | "Teach me how to doogie" de Cali Swag District | "Al di la" de Jerry Vale | "Someday soon" de Judy Collins | "Want u back" de Cher Lloyd | "Song for Judith" de Judy Collins | "Take a walk" de Passion Pit | "Werkin girls" de Angel Haze | "Comme un enfant" de Yelle | "Bobby, king of boys town" de Cass McCombs | "Valentine" de Fiona Apple | "Girls" de Santigold | "Boom boom" de Rye Rye | "Life in vain" de Daniel Johnson | "Two fingers" de Jake Bugg | "Elephant" de Tame Impala | "Headache" de Frank Black | "Sight of sun" de Fun