1x10_1

Under the dome

Saison 1- 13 épisodes

0_coeurs

"The pink stars are faling"


J'ai rarement vu une série décliner autant en aussi peu d'épisodes. Après un pilot plein de promesses et de surprises, on a malheureusement eu droit à une succession de storylines absurdes, brouillonnes et surtout peu intéressantes. Bien évidemment, le dôme devient très rapidement au coeur des principales préoccupations des habitants de Chester's Mills mais le point de non retour a pour moi été atteint à partir du moment où Joe et Norrie en parlent à la 3ème personne, dès le 3ème épisode! Ca a été très rapide, je vous le disais! On a très vite basculé dans la science fiction ridicule avec cette énième crise d'épilepsie des deux ados où Joe s'adresse à la caméra entre 2 convulsions. C'était mal joué, mal amené et ça a malheureusement perduré toute la saison. 

Les élus

Avec ces différentes crises de convulsions qui ne semblent toucher que Joe et Norrie, on est très vite entré dans le surnaturel. Ils n'avaient jamais eu de crises avant et elles semblent n'arriver qu'à partir du moment où ils se touchent. Ils ont alors commencé à considérer le dôme comme une personne à part entière auprès de qui ils cherchaient des réponses à leur conditions de prisonniers. S'en sont suivi des apparitions et des évènements inexpliqués qui n'étaient pas sans rappeler les inepties auxquelles Lost a pu nous confronter par le passé. Quatre personnages principaux sont alors désignés comme des élus, les seuls à pouvoir communiquer avec le dôme et accomplir ses 4 volontés. Ce n'est pas vraiment cette idée qui me gène, malgré son absurdité évidente, mais bien la façon dont les choses ont été amenées et exécutées. C'était un beau mélange de mauvais jeu d'acteurs et de twists ridicules comme par exemple l'apparition d'un mini-dôme ou cette histoire absurde de monarque à couronner. Je me suis ennuyée tout le long et mon seul espoir résidait dans le fait qu'on aurait certainement des réponses et des intrigues un peu plus travaillées lancées lors du finale. Que nenni! L'implication des extra-terrestres dans le schmilblick aura eu raison de ma patience et m'aura décidé une bonne fois pour toutes à ne plus me prendre la tête avec ces bêtises. 

1x06 1

Les répercussions psychologiques du dôme

A côté de tout ce bordel, la petite lueur d'espoir aurait pu venir des personnages en eux-mêmes s'ils n'avaient pas été aussi stupides et inintéressants. Je dois souligner que nous avons eu droit, dans l'épisode 3, au déclenchement d'incendie le plus débile qui soit, c'est quand même très fort. L'épisode 6 était très prometteur puisqu'il montrait pour la première fois les répercussions psychologiques que cet enfermement pouvait avoir sur les habitants de Chester's Mill. Cette violente émeute a rapidement donné le ton: chacun sauve sa peau sans se soucier des conséquences sur son prochain. Pillages, meurtres, prises de pouvoir ont été les maîtres mots dans cette bataille pour garder le contrôle et les richesses de la ville et je trouve très dommage que cette guerre n'ait pas été plus dévellopée par la suite. Les personnages quant à eux restent bien gentiment dans leurs stéréotypes initiaux en prenant bien soin d'éviter toutes sortes de surprises ou de rebondissements intéressants. Big Jim reste le grand méchant avide de pouvoir qui n'hésite pas à tuer quiconque se mettra en travers de son chemin, Barbie reste le grand héros qui cherche à combattre l'injustice dès que possible, Julia reste la journaliste qui pose des questions à droite à gauche mais se fait berner à la première occasion par l'homme qui a tué son mari et Linda, la fliquette devenue shérif par hasard brille constamment par sa naïveté et son inefficacité. Une belle équipe! Comme prévu, le kidnapping d'Angie par Junior n'a absolument rien apporté à l'ensemble, même pas un peu de suspense. Son sort m'était complètement égal, son enfermement n'a pas eu l'air de l'affecter sur le long terme et sa libération m'a laissé de marbre, useless! Ajoutez à ça de nombreuses incohérences, des histoires d'amour insipides et des scénarios plus que bancales et vous comprendrez bien volontiers pourquoi je ne prendrais pas la peine de suivre la seconde saison!