ouat 3x11

Once Upon a Time

[3x02]- Lost girl à [3x11]- Going home

1 coeur

 "Villains don't get a happy ending"


Vu cette première partie catastrophique, j'ai peur pour l'avenir de OUAT qui fut, jadis, une très bonne série. La délocalisation à Neverland s'est avérée être au bout du compte une fausse bonne idée vu qu'elle a envoyé les personnages les plus importants du show vers une quête grotesque épique qui s'est, bien évidemment, terminée en eau de boudin! Rendre Peter Pan détestable était une très bonne idée mais je regrette que ses intentions aient été aussi tranchées et maléfiques sans véritable raison crédible. Il veut acquérir plus de pouvoir, sauver sa peau et finalement mettre les habitants de Storybrooke à ses pieds mais dans quel but?? Parce que se trémousser autour d'un feu de forêt avec ses Lost Boys, ça va un moment mais j'ai du mal à comprendre l'intérêt de tout ça finalement. J'aurai aimé que cette histoire soit un peu plus creusée. Cependant, j'ai adoré en apprendre un peu plus sur son passé, les circonstances dans lesquelles il est arrivé à Neverland et son lien avec Rumple était une fantastique surprise très bien amenée. Même s'il peut être un peu agaçant que tous les personnages de la série se découvrent, à un moment ou un autre, un lien de parenté j'ai trouvé ce twist très intéressant et les confrontations entre Pan et Rumple n'en étaient que plus délectables par la suite. Il était intéressant de voir les profondément gentils et les profondément méchants travailler main dans la main, avec des méthodes radicalement différentes, pour atteindre leur but commun même si je n'ai pas franchement compris que Rumple plante tout le monde dès leur arrivée sur l'île vu le peu qu'il a pu accomplir seul. Tout le monde se retouve finalement dans l'épisode 8 pour affronter Pan, sauver Henry une bonne fois pour toutes et nous offrir surtout un épisode bourré de défauts et d'incohérences. Il est très dommage que les pouvoirs d'Emma ne soient pas vraiment exploités et s'avèrent finalement être la solution magique à tous les problèmes. Après un cours de 5 minutes sur l'allumage d'une flamme, Régina, la grande méchante Reine magicienne, se retrouve à demander de l'aide à Emma, la novice qui sait à peine ce qu'elle fait. Cette redite du finale de la saison 2 m'a profondément agacé puisqu'on ne nous explique jamais d'où vient cette magie (Snow et Charming sont des humains après tout) ni comment la maîtriser mais il semble qu'elle soit très puissante et soit capable de tout (même déplacer la lune!). Un peu trop facile! Puis Pan accomplit son plan maléfique avec une facilité déconcertante et récupère le coeur d'Henry, le truest believer ou plutôt la plus grosse cruche que ce monde ait porté. Après la récupération du coeur d'Henry, dont on ne doute pas plus de 3 secondes, vient l'échange de corps entre Pan et Henry, la pire idée du siècle! Ce twist n'avait, bien franchement, aucun intérêt puisqu'on le voit venir à des kilomètres et donc l'effet cliffhanger tombe lamentablement à plat. De plus, si j'avais beaucoup de mal avec le jeu d'acteur et les mimiques incessantes de Robbie Kay, offrir le rôle du grand méchant à Jared Gilmore, même si c'est la grande mode d'offrir plusieurs rôles à un même acteur, était encore pire. Il manque cruellement de maturité en tant qu'acteur et ce fut une véritable catastrophe étant donné qu'il était dans l'imitation. Heureusement ça n'a pas duré bien longtemps! Vient ensuite le plan de Pan de relancer la fameuse malédiction de Régina sur Storybrooke histoire de créer un nouveau Neverland et mettre tout le monde à ses pieds. Là aussi, très mauvais plan. Il semble qu'il soit impossible pour les scénaristes d'imaginer un nouveau sortilège maléfique qui engloutirait Storybrooke et j'ai trouvé très dommage d'envisager un tel reboot de la série pour revenir péniblement au point de départ. Ce ne fut finalement pas le cas mais la solution proposée m'a laissé assez dubitative. Rumple s'est sacrifié pour pouvoir vaincre Pan et Régina doit faire ses adieux à Henry puisque annuler la malédiction signifie détruire Storybrooke et renvoyer tous les personnages à Fairy Tale Land sauf Henry et Emma nés dans notre monde. Il est difficile d'imaginer quelle pourra être la suite des évènements mais cet évènement aura au moins eu le mérite de nous offrir une très belle scène d'adieux emplie d'émotions et de regrets, chapeau. Le fait que Hook se pointe sur le pas de la porte d'Emma, un an plus tard, sous-entend bien évidemment qu'elle va se retrouver une nouvelle fois engloutie dans toutes ces histoires de Sauveur mais j'espère sincèrement qu'on va zapper la partie où Emma redécouvre ses origines et sa destinée. La première fois était assez pénible comme ça. Je me demande si Regina est toujours aussi aigrie et vengeresse face à Snow et Charming et quel va être le twist magique tiré par les cheveux qui nous ramènera Gold! Malgré tout, je reste quand même curieuse de connaître la suite de l'histoire et, en ce sens, ce finale est plutôt réussi. 

OUAT 3x03 1

Heureusement que les histoires entre les personnages, passées et présentes, ont remonté le niveau dans tout ce fouillis. J'ai adoré en apprendre toujours plus sur le passé de Régina que ce soit sa rencontre avec Tinker Bell ou l'adoption d'Henry. C'était agréable de la revoir, jeune et pleine d'espoir, se lier d'une forte amitié instantanée avec Tinker Bell. On la voit rarement dans ce type de circonstances et malgré son revirement vers le côté obscur, j'ai beaucoup aimé voir ces scènes. Il semblerait que son âme soeur ne soit autre que Robin des Bois mais, effrayée par l'idée d'être heureuse, elle préfère trahir et rejetter Tink plutôt que d'oser aller lui parler dans un bar. C'est un raisonnement très tordu mais qui sied totalement au personnage qui cherche constamment le bonheur mais n'ose le toucher de peur de tout perdre. Et peut-être finira-t-elle par le croiser après son retour à Fairy Tale Land. La voir débordée lors des premiers jours d'adoption d'Henry était aussi l'occasion de découvrir une nouvelle facette de ce personnage si complexe et expliquait à merveille à quel point elle rêvait d'être mère. Je pensais que cette adoption n'était qu'un moyen de plus de contrôler les effets de sa malédiction et le retour d'Emma et qu'Henry était en fait une réincarnation de son défunt père mais il n'en fut rien. Elle ignorait les origines de ce fils qu'elle a chéri dès les premiers instants et s'est retrouvée, une fois de plus, bernée par Gold. Même si ce n'était que très brièvement, j'ai apprécié que l'origine du livre d'Henry soit enfin révélée et surtout quelles étaient les raisons qui faisaient qu'il avait cru à toutes ces histoires avec tant de passion. Cette question me trottait dans la tête depuis le milieu de la saison 1 et cette réponse apportée était tout à fait satisfaisante. Les flashbacks de Snow et Charming ne nous ont malheureusement rien appris de bien révolutionnaire si ce n'est que la guerre avec Régina était omniprésente et qu'ils étaient plus amoureux que jamais, rien de nouveau sous le soleil. Avec toutes ces résolutions magiques sorties de nulle part et cette foi indestructible comme quoi tout ira bien, la blessure de Charming sur Neverland ne m'a malheureusement jamais alarmée. Il était évident qu'il ne succomberait pas à ce poison et qu'il trouverait le moyen de retourner à Stroybrooke, très peu d'intérêt donc si ce n'est que le mensonge de Charming aura sérieusement ébranlé son couple si parfait. Le triangle amoureux entre Emma, Hook et Neil, aussi improbable et prévisible soit-il, est plutôt intéressant et divertissant même si je trouve dommage que le grand vilain Hook se soit ainsi assagi en un claquement de doigts (ou plutôt un battement de cils). Les retrouvailles d'Emma et Neil manquaient cruellement d'émotions et je dois dire que cette scène de délivrance basée sur la révélation de ses plus lourds secrets était un peu trop mielleuse à mon goût. Difficile d'imaginer la suite des évènements, surtout vu les derniers évènements mais je reste persuadée qu'Emma et Neil finiront par se retrouver à un moment ou un autre puisque l'amour véritable triomphe toujours (ou une connerie comme ça). L'incursion dans l'histoire d'autres personnages de littérature était parfois sympathique à voir (Ariel était toute mignonne) parfois d'un pur ennui (Wendy et Robin des Bois) mais mention spéciale à l'histoire autour de Mulan. Justement je trouvais dommage et assez surprenant qu'avec tous les changements appliqués aux histoires classiques, aucune histoire d'amour homosexuelle n'ait été évoquée et cette suggestion avec Mulan m'a donc ravie. Bon on reste quand même dans le stéréotype de la seule princesse garçon manquée qui s'éprend d'une fille mais c'est toujours mieux que rien et j'ai trouvé surtout très intelligent de ne faire que suggérer cet amour histoire de ne pas trop en dire et gâcher le tout. A part ça Blue Fairy ressuscite et Belle s'effondre face à la perte de Rumple dans l'indifférence générale et Ruby manque cruellement à l'ensemble. J'aurais aussi aimé en apprendre un peu plus sur les origines de l'ombre mystérieuse et effrayante de Pan, doublée à la perfection par Marilyn Manson, qui a malheureusement été vaincue par Tink avec une facilité déconcertante, c'est bien dommage. La suite en 2014!

ouat 3x11 2