Breaking Bad

5 saisons - 62 épisodes

4 coeurs

breaking bad

Etant chimiste, mon entourage m'avait beaucoup parlé de cette excellente série dépaignant les difficultés d'un prof de chimie qui décide de fabriquer de la méthamphétamine pour mettre sa famille à l'abri du besoin après avoir appris qu'il était atteint d'un cancer des poumons. J'avais déjà regardé le pilot sans avoir poursuivi mais à force d'en entendre parler de manière très élogieuse, j'avais été piquée dans ma curiosité et cette fois, ce fut la bonne. Bryan Cranston, que l'on connaît tous comme Hal, le père de Malcolm, porte le show magistralement et révèle une toute nouvelle facette de son talent. Présenté dans un premier temps comme un père de famille timide et bien sous tout rapport, Walter White va opérer un changement radical et époustouflant tout au long du show dès lors qu'il va donner vie à son alter ego, Heisenberg. Dès le départ, Walter met les pieds dans une spirale infernale dont il peine à maintenir le contrôle et se retrouve transformé en homme avide de pouvoir et d'argent mené par un égo démesuré. Il ne recule devant rien pour atteindre ses objectifs quitte à ce que Jesse, son associé, en fasse les frais. Cette lente transformation a été menée d'une main de maître jusqu'à atteindre son paroxysme lors de la dernière saison qui reste la meilleure du show, et c'est assez rare pour être souligné! Le duo Walter/Jesse fonctionne à la perfection, malgré leurs différences qui vont très vite se transformer en complémentarité. Une grande amitié s'est mise en place entre ces 2 hommes qui ne reculeraient devant rien pour aider l'autre et ça m'a énormément plu malgré l'aspect malsain que cette relation a pu avoir. Les intrigues sont bien menées et très bien écrites, le suspense prend tout de suite, les personnages sont attachants parfois même drôles, les acteurs sont époustouflants, les grands méchants sont charismatiques et le tout va crescendo pour aboutir sur un finale très satisfaisant. A voir absolument!