nashville

[3x01] - That's me without you & [3x02] - How far down can I go

3 coeurs

 

Retour assez mitigé en ce début de saison pour nos chanteuses de country qui ne m'avaient pas vraiment manqué. Il y a toujours beaucoup trop de personnages secondaires pour qu'on puisse véritablement s'y attacher et s'y intéresser. J'ose espérer qu'après Scarlett l'année dernière, ce sera cette fois au tour de Will et Layla de nous éblouir et je pense qu'ils ont un bon potentiel pour de belles storylines cette année. Entre l'hoosexualité de Luke, leur télé-réalité ou encore le chantage de Layla pour revenir sur le devant de la scène, il y a largement de quoi faire et les sortir du cercle vicieu d'ennui dans lequel on les avait jeté. J'ai par contre perdu tout espoir pour Gunnar et Zoé dont la mise en ménage ne m'a pas du tout enthousiasmé et n'augure rien de bon. Je vois déjà venir les collaborations à répétitions de Gunnar et Scarlett ravivant la jalousie de Zoé et la menant à commettre l'irréparable en tournée, ou quelque chose du genre. Du réchauffé quoi! Du côté de Rayna, j'ai eu la très agréable surprise de la voir refuser la demande en mariage de Deacon. Je l'imaginais déjà retourner dans cette spirale infernale et ce beau bordel qu'a été leur relation tumultueuse au fil des années mais je salue l'effort des scénaristes de souhaiter la voir heureuse et sereine, peut importe le temps que ça va durer. Ses difficultés à rester sur le devant de la scène vont la pousser cette année à se remettre en question et repenser sa stratégie commerciale, encore et toujours. Et après l'avènement de Juliette, c'est cette fois Will qui menace son succès et il peut être intéressant de la voir se mettre à la page et enfin jouer avec les même armes que ses rivaux. Ca peut même être drôle de la voir se mettre à Twitter, oser exposer un peu plus sa vie privée et se plier aux règles du jeu de la célébrité. Enfin, Juliette va devoir faire face à l'un de ses plus gros challenges avec cette grossesse surprise introduite pour palier à la grossesse d'Hayden Panettiere. Même si c'est un peu trop facile et soudain, j'ai été heureuse de voir que le père de son enfant était en fait Avery insufflant une toute nouvelle dynamique à l'ensemble et posant de nombreuses questions. Il paraît logique qu'elle le garde (sinon ça n'aurait eu aucun sens d'introduire cette grossesse) mais je me demande comment va-t-elle gérer le fait qu'il soit d'Avery, l'amour de sa vie sur lequel elle a dû tirer un trait. Je ne sais pas si ce serait une bonne idée de la voir devenir une mère à plein temps puisque trop compliqué mais cette intrigue aura au moins le mérite de secouer l'ensemble et de bouleverser ses plans de faire du cinéma. Je demande à voir!

3x02 1

-oO° Playlist °Oo- [3x01] "If it's love" de Chris Carmack | "I know how to love you now" de Charles Esten | "Built to roam" de Shakey Graves | "Crazy" de Hayden Panettiere | "Postcard from Mexico" de Connie Britton & Charles Esten | "You win again" de Al Ferrier | "Kinda dig this feeling" de The Railers | "Mile on the moon" de Sarah Jarosz | "Dirt" de Florida Georgia Line 

[3x02] "If you're that girl" de Sean Patrick McGraw | "Tell that devil" de Hayden Panettiere | "Don't put dirt on my grave just yet" de Hayden Panettiere | "This time" de Connie Britton