The Strain

Saison 1 - 13 épisodes

Drame, fantastique

2 coeurs

the strain

Très très grosse déception pour cette série qui commencait pourtant très bien et semblait pleine de promesses. Tirée d'une série de livres écrit par M. Guillermo Del Toro, la série traite d'une invasion de vampires à New York semant bien évidemment la panique. Le point fort de ce show réside dans cette toute nouvelle approche du vampirisme, qui se transmet par le biais d'un ver, totalement inédite pour moi. Les contaminés perdent leurs cheveux et la plupart de leurs organes puis finissent par se transformer en une sorte de zombie suceur de sang doté d'une espèce de tube digestif répugnant et se retrouvent à chasser leur proches, tout un programme. Cette pointe d'originalité m'avait beaucoup plu et surtout énormément intriguée au départ. J'aime l'idée d'amener un regard purement scientifique et cartésien sur cette épidémie à travers le regard d'Ephram, médecin influent travaillant au CDC. Bien que classique, son déni initial est bien vite remplacé par une féroce envie de protéger les siens et il va très vite se retrouver à la tête de la Résistance entouré de personnages tous plus différents et complémentaires les uns que les autres. Ma petite préférence va à Fet qui, malgré son côté bourru et insensible s'avère être un personnage incroyablement sympathique. La première partie de saison était très agréable à suivre voire jouissive tant j'avais hâte d'en apprendre plus sur cet univers somme toutes très comic-esque. Je garde en tête l'excellent épisode 8 où l'on a atteint le paroxysme de l'intrigue. Ce huis-clos était très bien mené et avait des faux-airs d'un bon épisode de Walking Dead, un régal pour les yeux avec en prime, la mort choquante d'un personnage. Malheureusement, une fois l'excitation des débuts passé, je me suis retrouvé avec une série bourrée de défauts et dont les enjeux palpitants s'estompaient peu à peu pour laisser à des drames familiaux ennuyeux et prévisibles, du grand n'importe quoi. Les différents flashbacks sur la vie d'Abraham ne nous ont rien appris de bien faramineux, les méchants Eichorst et Eldritch ont perdu de leur intérêt, Felix m'a tapé sur les nerfs tout le long, l'intrigue a rapidement fait du sur-place et je regrette que le gang de vampires chasseurs de vampires n'ait été qu'effleuré cette saison malgré la lenteur de l'ensemble, c'est bien dommage! Ajoutez à cela le maquillage clairement raté du Maïtre (dont l'esthétique était très proche du Maître de Buffy mais beaucoup moins bien fait) et le finale décevant et vous comprendrez mon immense frustration. Malgré ces déceptions, je reste curieuse et espère que cette saison lente et brouillonne aura servi de mise en place à une histoire bien plus sympathique!