Promo

The Americans

[1x01]- Pilot à [1x06]- Trust me

4 coeurs


Je suis fan de tous les scénarios tournant autour de l'espionnage en règle général. En son temps, j'adorais Alias, malgré quelque disgressions regrettables, et pourtant, je n'attendais pas grand chose de The Americans dont le pitch ne m'inspirait rien de particulier. Finalement, après un pilot plutôt brouillon j'ai appris à me passionner pour l'histoire de Philip et Elizabeth Jennings, deux espions du KGB infiltrés aux Etats-Unis en pleine Guerre Froide. Formant une équipe soudée depuis plus de 15 ans, ces deux étrangers ont dû apprendre à se connaître et se faire confiance afin de donner l'illusion parfaite d'un couple américain lambda qui a des enfants, travaille et apporte des muffins à ses nouveaux voisins. Derrière cette image lisse et travaillée se cache en fait un couple d'espions redoutables qui ne reculent devant rien pour mener à bien leur mission et accomplir leur devoir de loyauté envers Moscou. Si le pitch ne paraît pas exceptionnel de prime abord, je pense que tout l'intérêt du show réside dans la complexité de ces personnages si brillament écrits. Une fois qu'on creuse un peu, il est très intéressant de découvrir que finalement, Philip se pose des questions. Cette Amérique répugnante et diabolique qu'on lui avait décrite avant son arrivée n'est finalement qu'un mythe et il se surprend à se sentir bien dans ce pays qui représente l'ennemi et à envisager de trahir sa patrie alors qu'une opportunité se présente à lui. De son côté, Elizabeth est avant tout un bon petit soldat et obéit aux ordres sans se poser de questions. Sa mission lui convient parfaitement et elle cherche subtilement à éveiller l'esprit de ses enfants au communisme un peu plus chaque jour. Une fois ces bases posées, voir évoluer la mécanique de ce couple atypique est un régal pour les yeux. Comme on pouvait s'en douter, l'aspect strictement professionnel de leur relation s'effrite progressivement et cette équipe soudée se transforme peu à peu en un couple à part entière. Bien que prévisible, je suis très heureuse que ce changement se fasse progressivement et avec une très grande prudence et pudeur. Si bien que c'est encore un choc de voir Elizabeth embrasser spontanément Philip dans le 6ème épisode. Il est aussi très attendrissant de voir Philip protéger Elizabeth envers et contre tout sans jamais lui avouer explicitement ce qu'il ressent pour elle de même qu'il n'hésite pas à tabasser un vieux porc qui fait l'erreur de reluquer sa fille de 13 ans. Je trouve l'idée de cette affection progressive très intelligente. C'aurai été dommage de les voir simplement s'arracher leurs vêtements et révéler leurs sentiments dans les premières minutes du pilot et ça donne envie de creuser un peu plus cette relation complexe. Du côté de leur mission, rien de bien précis malheureusement. La plupart sont hebdomadaires sans qu'on ne connaisse toujours véritablement leur but ultime et c'est finalement une bonne chose. On se retrouve parfois dans la même situation qu'eux! L'arrivée de ce nouveau superviseur a largement chamboulé leur routine et les force à se remettre en question et à prouver, de la pire manière, leur loyauté envers leur patrie alors que la tension entre les deux blocs est toujours plus palpable comme l'a si justement retranscrit l'épisode autour de la tentative d'assassinat sur Reagan. Enfin, je pense et j'espère que les évènements du dernier épisode seront lourds de conséquences pour le couple d'espion que ce sont personnellement ou professionnellement.

1x06 1

A côté de ça, j'ai beaucoup plus de mal à me passionner pour toute la storyline autour de l'arrivée de Stan qui devrait bien évidemment trouver son intérêt par la suite. J'avoue que le fait qu'un agent du FBI s'installe à deux pas d'un couple d'agents infiltrés du KGB est une coïncidence juste invraisemblable mais, mine de rien, c'est cet élément perturbateur qui m'a poussé à regarder la suite. Malgré sa (et donc ma) déception à la fin du pilote, je vois bien Stan fouiner un peu plus dans la vie du couple par la suite, histoire de donner un peu plus d'épaisseur à ce personnage pour le moment insipide. Le voir embaucher Nina comme indic au sein de l'ambassade Soviétique n'était pas non plus reluisant ou particulièrement fantastique mais, là aussi, cette storyline se développe lentement mais surement et pourrait donner des ramifications intéressantes par la suite. J'attends avec impatience le moment où sa route croisera enfin celle des Jennings dans des circonstances embarassantes. Pour le finale peut-être? Ou la saison 2 déjà commandée?